Day 1 - Tuesday, October 22, 2019

8:00
Enregistrement des participants et café
8:45
Mot d’ouverture des co-présidents
9:00
Le système français de répression de la corruption transnationale : Le bilan, deux ans après l’entrée en vigueur de la Loi SAPIN II
10:00

ALLOCUTION SPÉCIALE

L’AFA fait le point sur les succès, les défis et les priorités futures de l’agence
10:45
Rafraîchissements
11:15

SESSION OPERATIONNELLE #1 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Cartographier, évaluer et maitriser efficacement le risque de corruption et de trafic d’influence dans vos filiales et succursales opérant dans des marchés à haut risque
12:15
Déjeuner de réseautage
1:30
Comment détecter les pratiques de corruption : Application effective des procédures de contrôles comptables conformes aux exigences de la Loi Sapin II et autres dispositifs juridiques
2:15
Une Stratégie Efficace pour les Enquêtes Internes : s’assurer que les lignes directrices de l’enquête interne sont conformes au droit du travail ; quelle méthodologie suivre et pour quel objectif ?
3:15
Rafraîchissements
3:45
Une conversation entre Avocats de la défense au sujet des enquêtes multi juridictionnelles : comment gérer l’échange croissant d’informations entre agences gouvernementales et minimiser les risques de “Follow-On”
4:45
L’ANATOMIE DE LA CJIP : Que retenir des aspects transactionnels ?
5:45
Mot de clôture des présidents et fin du 1er jour de la conférence suivie d’un cocktail
parrainé par

Day 2 - Wednesday, October 23, 2019

8:00
Enregistrement des participants et café
8:45
Mot d’ouverture des co-présidents
9:00

ALLOCUTION SPÉCIALE

La Contribution de TRACFIN dans la Transparence, La Lutte contre la Corruption et la Modernisation de la vie Economique
9:45
Regards croisés sur les contrôles de L’AFA aujourd’hui : comment se préparer ? quelles sont les attentes du contrôleur, les droits du contrôlé, les non-dits et les règles non-écrites
10:45
Rafraîchissements
11:15

SESSION OPERATIONNELLE #2 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Comment revaloriser le programme de conformité afin de gérer les risques de corruption, fraude, blanchiment et embargos : Les 8 décisions stratégiques et opérationnelles à ne pas ignorer
12:15

A SPECIAL INTERVIEW

How the Commitment to Anti-Corruption Compliance is a Competitive Advantage
12:45
Déjeuner de réseautage
1:45

SESSION OPERATIONNELLE #3 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

LES ALERTES PROFESSIONNELLES : comment réconcilier la protection des données personnelles et les exigences du programme de conformité anticorruption
2:30
Une Conversation entre des Responsables de la Fonction Conformité : Les responsabilités, Les défis, les dilemmes et la position au sein du Comité de Direction de l’entreprise
3:30
Rafraîchissements
3:45

LE PANEL DES BANQUES MULTILATERALES DE DEVELOPPEMENT

Les dernières poursuites et sanctions pour cas de corruption établis : les nouvelles pratiques prohibées, les techniques d’enquêtes et contrôle, les sanctions, des attentes et exigences en matière de Conformité
4:45

SESSION OPERATIONNELLE #4 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Plan de vigilance et déclaration de performance extra financière (DPEF) : une belle opportunité pour valoriser votre entreprise
5:45
Mot de clôture des présidents

Day 1 - Tuesday, October 22, 2019

8:00
Enregistrement des participants et café
8:45
Mot d’ouverture des co-présidents

Astrid Mignon Colombet
Associée
Soulez Larivière & Associés

Christian Laveau
Chief Audit – Risk Management – Compliance & Quality Officer
ADP INTERNATIONAL

9:00
Le système français de répression de la corruption transnationale : Le bilan, deux ans après l’entrée en vigueur de la Loi SAPIN II

Nicola Bonucci
Directeur, affaires juridiques
Organisation de Coopération et de Développement Economiques

Marc-André Feffer
President
Transparency International France

La loi Sapin II a marqué un véritable changement législatif en matière de lutte contre la corruption avec la création de l’Agence française anticorruption, l’extraterritorialité des poursuites en matière de corruption et de trafic d’influence, l’introduction de l’obligation de mettre en oeuvre un programme de mise en conformité et la possibilité de conclure une convention judiciaire d’intérêt public destinée à éviter le procès pénal et, le cas échéant, une condamnation. Les intervenants échangeront leurs opinons sur l’état de la répression de la corruption transnationale
aujourd’hui au regard de la convention de l’OCDE sur la lutte contre la corruption tout en rappelant les priorités actuelles et futures du gouvernement.

10:00

ALLOCUTION SPÉCIALE

L’AFA fait le point sur les succès, les défis et les priorités futures de l’agence

Charles Duchaine
Directeur
Agence Française Anticorruption (AFA)

10:45
Rafraîchissements
11:15

SESSION OPERATIONNELLE #1 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Cartographier, évaluer et maitriser efficacement le risque de corruption et de trafic d’influence dans vos filiales et succursales opérant dans des marchés à haut risque

Jean-Baptiste Siproudhis
VP Group Ethics, Integrity & Corporate Responsibility
Thales

Emmanuel Dunet-Larousse
Directeur juridique Groupe,Conformité et audit interne
Groupe coopératif MAisadour

Corinne Suné
Directrice Éthique, Compliance et gouvernance
Naval Group

MODERATEUR DU PANEL:

Nicolas Guillaume
Business Risk Services & Forensic Lead Associé
Grant Thornton

  • Pourquoi la cartographie des risques reste l’élément fondamental de tout programme de compliance ?
  • Où en sont les sociétés aujourd’hui dans leur dispositif d’approche et de maîtrise des risques ?
  • Quels sont les défis majeurs auxquels les sociétés font face dès lorsqu’il s’agit de cartographier et maitriser les risques des entités opérant dans des marches à haut risque
  • Comment l’évaluation des risques s’intègre plus largement dans le développement et le maintien du programme de lutte contre la corruption
  • Quelle est la méthodologie utilisée, les rôles et responsabilités de toutes les parties prenantes
  • Que faire du résultat de l’évaluation ? comment le communiquer à la fois à la direction et aux salariés et à quel moment ?

12:15
Déjeuner de réseautage
1:30
Comment détecter les pratiques de corruption : Application effective des procédures de contrôles comptables conformes aux exigences de la Loi Sapin II et autres dispositifs juridiques

Emmanuel Pascal
Directeur de l’audit interne Europe
Sysco Corporation

Philippe Thouvenot
Senior Compliance Officer,Group Compliance Department
Veolia Environnement

Nicolas Guillaume
Business Risk Services & Forensic Lead Associé
Grant Thornton

  • Quel est le contenu des contrôles comptables et les prérequis nécessaires des systèmes comptables ?
  • Comment organiser et assurer la permanence et la périodicité des contrôles comptables pour un system efficace de détection de la corruption ?
  • Des transactions et des opérations contrôlées : quelles sont les cibles ?
  • Comment la collaboration entre les équipes comptables et de la compliance fonctionne en pratique ?
    • mise en place des dispositifs de délégations d’autorités
    • gestion des conflits d’intérêts possibles
  • Le rôle de la technologie et de l’intelligence artificielle dans les processus de contrôle et de validation

2:15
Une Stratégie Efficace pour les Enquêtes Internes : s’assurer que les lignes directrices de l’enquête interne sont conformes au droit du travail ; quelle méthodologie suivre et pour quel objectif ?

Frédéric Loeper
Partner
Accuracy

Christophe Ingrain
Associe
Darrois Villey Maillot Brochier

  • A quel moment lancer une enquête interne si elle est diligentée à l’initiative des autorités publiques, d’une plainte d’une ONG ou de la publication d’articles de presse accusatoires ?
  • Comment faire preuve de transparence tout en protégeant la réputation de l’entreprise ?
  • Qui du juriste d’entreprise, du directeur de l’audit, du comité de gouvernance, d’éthique ou du compliance officer doit lancer l’enquête interne ?
  • Quelles sont les considérations à prendre dans la détermination du choix de l’enquêteur ?
  • A quel moment l’entreprise devrait se faire appuyer et représentée par des avocats et pour quels objectifs ?
  • Quelles sont les diligences à prendre pour la collecte et la préservation des documents et informations pour débuter l’investigation
  • Comment incorporer les exigences du droit du travail et les contraintes de La loi de blocage dans le plan de l’enquête interne ?
  • L’utilisation de nouvelles méthodes technologique telles que l’intelligence artificielle et le machine learning : comment résoudre les problématiques comme la data protection et le droit aux données personnelles

3:15
Rafraîchissements
3:45
Une conversation entre Avocats de la défense au sujet des enquêtes multi juridictionnelles : comment gérer l’échange croissant d’informations entre agences gouvernementales et minimiser les risques de “Follow-On”

Astrid Mignon Colombet
Associée
Soulez Larivière & Associés

Yousr Khalil
Partner
Forensic Risk Alliance

Karen Coppens
Partner
Dechert LLP

Des avocats de la défense dans ce panel donneront un aperçu de la réalité d’une enquête multi juridictionnelle et comment mieux la gérer dans un contexte où les facteurs de risque se multiplient, se chevauchent et sont de plus en plus incertains :

 

  • Le risque de “follow-on” : lorsqu’une affaire a été résolue dans une juridiction peut déclencher une nouvelle enquête dans d’autres juridictions
  • Les défis de la coordination avec plusieurs autorités : Bonnes pratiques de communication avec des autorités étrangères
  • Comment une convention dans une juridiction pourrait affecter les activités d’une société dans d’autres marches clés ?
  • La contrainte des lois locales sur l’enquête interne et l’habilité à coopérer avec les autorités : GDPR, loi de blocage, le droit du travail, le secret professionnel, procédures de collecte des preuves et plus…
  • Lorsque le DPA avec le DOJ et/ou un communiqué de presse peut apporter une information importante aux autorités étrangères de fit de corruption dans leurs juridictions respectives
  • Lorsque des poursuites multi juridictionnelles pour cause de corruption pourrait déclencher des enquêtes pour des cas potentiels de fraude, blanchiment et la protection des données personnelles —et vice versa
  • L’impact du risque de poursuite multi juridictionnelle sur votre décision de révéler des faits de délictueux ou de coopérer avec les autorités

4:45
L’ANATOMIE DE LA CJIP : Que retenir des aspects transactionnels ?

Eric Russo
Premier vice-procureur financier
Parquet National Financier (PNF)

Nicolas Brooke
Avocat à la Cour / Associé
Signature Litigation AARPI

  • Qui peut bénéficier d’une CJIP ?
  • Comment se préparer à la convention et quelles sont les parties à la convention ?
  • Que révèlent les premières CJIP sur le plan de la négociation, le contenu de la transaction… ?
  • Le rôle du juge dans le cadre de la négociation ?
  • Comment négocier l’amende ? Qu’est ce qui est juste et équitable ?
  • De la protection des droits des personnes physiques

5:45
Mot de clôture des présidents et fin du 1er jour de la conférence suivie d’un cocktail
parrainé par

Day 2 - Wednesday, October 23, 2019

8:00
Enregistrement des participants et café
8:45
Mot d’ouverture des co-présidents

Pierre-Antoine Badoz
Chief Compliance Officer
Orange

Christian Laveau
Chief Audit – Risk Management – Compliance & Quality Officer
ADP INTERNATIONAL

9:00

ALLOCUTION SPÉCIALE

La Contribution de TRACFIN dans la Transparence, La Lutte contre la Corruption et la Modernisation de la vie Economique

Jean-Christophe Cabotte
Chief, Analysis, Information and Intelligence Division
Tracfin, Ministry of Economy and Finances

9:45
Regards croisés sur les contrôles de L’AFA aujourd’hui : comment se préparer ? quelles sont les attentes du contrôleur, les droits du contrôlé, les non-dits et les règles non-écrites

Karine Demonet
Directeur conformité et contrôle interne
Bpifrance

Salvator Erba
Sous-directeur du contrôle
Agence Française Anticorruption

Antonin Lévy
Avocat à la Cour
Antonin Lévy & Associés A.A.R.P.I.

  • Qui peut être contrôle par l’Agence ?
  • Les différentes situations dans lesquelles l’AFA peut être saisie
  • Que relèvent les contrôles menés par l’Agence depuis 2017 ?
  • »» la préparation des entités
  • »» le questionnaire
  • »» le catalogues d’erreurs communes aux entités contrôlées
  • Comment l’Agence a envisagé la relation contrôleur contrôlée et quelles sont les réalités aujourd’hui ?
  • Quels sont les imprévus dans un contrôle et comment les gérer ?
  • Comment les entités contrôlées exercent elles leur droit dans le cadre du control ?
  • L’impacte que le contrôle de l’Agence a sur le rehaussement du programme de compliance ou de la prise de conscience
  • Que faire en cas de désaccord entre le contrôleur et le contrôlé ?
  • Les décisions possibles de l’Agence à l’issue du contrôle – et quelle est leur portée ?

10:45
Rafraîchissements
11:15

SESSION OPERATIONNELLE #2 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Comment revaloriser le programme de conformité afin de gérer les risques de corruption, fraude, blanchiment et embargos : Les 8 décisions stratégiques et opérationnelles à ne pas ignorer

Pierre-Antoine Badoz
Chief Compliance Officer
Orange

Alissa Maximova
Director of Investigations EMEA
Jones Lang LaSalle (JLL)

MODERATEUR DU PANEL:

Tony Charles
Chief Client Officer
Steele

  • Comment mettre le programme de compliance a niveau fin d’identifier et de gérer la complexité de la convergence de plusieurs risques de compliance ?
  • Quelles sont les nouvelles technologies et les outils analytiques qui permettront de rehausser le monitoring d’un programme de compliance plus global
  • Répondre à l’évolution rapide du contexte des sanctions et embargos et d’autres réglementations qui traditionnellement ne relevaient pas du champ du programme
  • Comment les sociétés et leurs départements de compliance anticipent ou réagissent à la multiplication croissante des risques sans affecter les efforts internes de compliance ?
  • Quel classement ou reclassement des facteurs de risque est fait aujourd’hui ?
  • Comment le sujet est abordé et quelles sont les responsabilités directes, indirectes et dans quelles circonstances il y aurait délégation de pouvoirs ?

12:15

A SPECIAL INTERVIEW

How the Commitment to Anti-Corruption Compliance is a Competitive Advantage

Diana Cammarano
CEO
ACTE International France

Led by:

Philippe Montigny
President of the Certification Committee
ETHIC Intelligence

12:45
Déjeuner de réseautage
1:45

SESSION OPERATIONNELLE #3 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

LES ALERTES PROFESSIONNELLES : comment réconcilier la protection des données personnelles et les exigences du programme de conformité anticorruption

Bénédicte Querenet-Hahn
Partner
GGV Avocats - Rechtsanwälte

Alain Logbo
Senior Director
NAVEX Global

  • L’ « alerte» au sens de la Loi Sapin II
  • Quels les contours de la « protection des lanceurs d’alerte » dans la loi Sapin II ? quelle est son étendue et ses limites ?
  • Qui est protégé par le dispositif de protection de la loi Sapin II et qui ne l’est pas ?
  • Les exigences légales et les contraintes pratiques de la mise en place d’un dispositif d’alerte professionnelle
  • Comment mieux discerner le type de dispositif d’alerte le plus adéquat pour votre entreprise
  • Comme définir vos objectifs pour votre dispositif d’alerte interne ? qui participe à cette définition ?
  • Qui est le propriétaire du dispositif et en est responsable en interne ?
  • Comment concilier les exigences de la Loi Sapin II avec d’autres lois françaises ou étrangères ?
  • A quoi ressemble un dispositif d’alerte qui ne répond pas aux exigences de la Loi Sapin II ?
  • Comment communiquer et gagner la confiance de vos équipes pour assurer l’efficacité du dispositif d’alerte ?

2:30
Une Conversation entre des Responsables de la Fonction Conformité : Les responsabilités, Les défis, les dilemmes et la position au sein du Comité de Direction de l’entreprise

Audrey Morin
Group Compliance Director
Schneider Electric

Sylvie Migdal
Chief Ethics & Compliance Officer
ArianeGroup

Géraldine Hivert-de Grandi
Group General Counsel & Chief Compliance Officer
RATP Dev –

  • Quels enseignements et informations importantes ressortent du guide pratique de la fonction conformité anticorruption dans l’entreprise publie par I’AFA
  • Quel impacte le guide devrait avoir dans les entités qui ont une fonction conformité anticorruption
  • Comment la fonction conformité a évoluée en France depuis son apparition ?
  • Qu’auriez-vous souhaité savoir avant d’accepter le rôle de responsable de la conformité ?
  • Le positionnement de la fonction aujourd’hui : quelles sont les entraves et obstacles a son rehaussement ?
  • Comment démontrer et « vendre » la fonction en interne ?

3:30
Rafraîchissements
3:45

LE PANEL DES BANQUES MULTILATERALES DE DEVELOPPEMENT

Les dernières poursuites et sanctions pour cas de corruption établis : les nouvelles pratiques prohibées, les techniques d’enquêtes et contrôle, les sanctions, des attentes et exigences en matière de Conformité

Gaukhar Kirneyeva Larson
Counsel, Office of Suspension and Debarment
The World Bank

Sabrina Mancini
Senior Policy Coordinator, Fraud Investigations Division
European Investment Bank (EIB)

MODERATEUR DU PANEL:

Chiawen Kiew
Associate Director, Investigations
Office of the Chief Compliance Officer, European Bank for Reconstruction and Development (EBRD)

  • Les activités récentes et poursuites conduites par les banques multilatérales de développement relatives aux cas de corruption
  • Comment les banques définissent-elles les facteurs de risques ?
  • Que relèvent ces enquêtes et quels enseignements à tirer pour les professionnels de la compliance ?
  • Comment les banques sont-elles saisies et comment les enquêtes sont conduites et quelles sont les résultats potentiels ?
  • Le catalogue de sanctions applicable
  • De la coopération et coordination possible entre les banques et les autorités nationales

4:45

SESSION OPERATIONNELLE #4 : GESTION DES RISQUES DE COMPLIANCE

Plan de vigilance et déclaration de performance extra financière (DPEF) : une belle opportunité pour valoriser votre entreprise

Dominique Dedieu
Partner
3Dtic avocats

Charlotte Michon
Executive Officer
EDH

Les intervenants présenteront un cas pratique sur la réalisation d’un Plan de vigilance qui valorise l’entreprise, de bout en bout. Ils couvriront les phases de brainstorming, préparation, exécution et communication du plan. La démonstration soulignera les contraintes et les exigences légales prises en compte pour un plan efficace.

 

  • Examen et enseignements tirés des plans de vigilance de 2018 publiés en 2019
  • Méthodologie pragmatique pour la mise en place de la cartographie des risques
  • Les parties prenantes : leur implication et leurs apports
  • Les due diligences des tiers : sous-traitants, fournisseurs, intermédiaires, apporteurs d’affaires, administrations …

5:45
Mot de clôture des présidents